Partagez | 
 

 L'art des petites cellules grises. | Boswell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Archibald Boswell


Messages : 5
Inscrit le : 21/04/2013




MessageSujet: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Dim 21 Avr - 17:22




NOM: BoswellPRÉNOM: Archibald LawrenceAGE: 45 ans bien comptés.DATE DE NAISSANCE: 18 Janvier 1968.LIEU DE NAISSANCE: Londres.ORIGINE: Fils d'un ancien responsable du MI5 et de l'héritière d'une grande maison de publication, Archibald vient d'une classe aisée, voire très aisée si l'on regardait les comptes de la famille avec attention.ÉTUDES: Titulaire d'une licence en histoire et d'un master en histoire militaire, il a également complété un PhD grâce à une thèse remarquée sur le rôle de la psychologie des masses dans le contexte des procès de Nuremberg au sortir de la seconde guerre mondiale. MÉTIER: Pour le monde, il est professeur d'histoire contemporaine à l'université londonienne Queen Mary et donne régulièrement des conférences un peu partout dans le monde. Pour le monde de l'ombre, il cumule les casquettes de directeur du service de relations externes du contre-espionnage. En d'autres termes, c'est lui qui organise des opérations conjointes avec d'autres agences et s'assure de leur fiabilité. Dans son temps libre, il ouvre l'oeil pour recruter des agents. PRÉFÉRENCE: Hétérosexuel.STATUT: Célibataire. CÉLÉBRITÉ: Mads Mikkelsen CRÉDIT: Tumblr GROUPE CHOISI: CONTRE-ESPIONNAGE


1 •• Comment en es-tu arrivé là ?
Lui-même fils d'un éminent agent des renseignements britanniques, le colonel William Boswell, Archibald baigne dans l'atmosphère du secret et du patriotisme depuis son plus jeune âge. Elevé dans l'idée qu'il travaillerait un jour au service de la couronne, c'est purement par défi intellectuel et héritage familial qu'il s'est orienté vers les services secrets dès ses années d'université. A vingt-et-un ans, il était recruté par son père lui-même pour servir de mouche dans les sociétés universitaires et détecter les potentiels éléments dangereux (au service de l'URSS, en d'autres termes). A vingt-cinq ans, tout en poursuivant ses études, il monte en grade et commence sa carrière au sein du MI5. Touche-à-tout et curieux, il a également été au MI6, au SIS, et travaille depuis maintenant six ans dans le Contre-Espionnage, un défi supplémentaire et plus retors pour cet esprit qui ne l'est pas moins. Au lieu d'espionner les pays étrangers, espionner les espions envoyés par ces derniers... Voilà une mission à la hauteur de ses ambitions et qui paraît à la hauteur de ses compétences !


2 •• Quel est ton quotidien ?
Fin psychologue et sachant pertinemment comment arriver à ses fins, Archibald donne de lui l'image du parfait employé du contre-espionnage, si tant est qu'une telle chose existe. Au sein du contre-espionnage, c'est le chef du services des relations externes : en d'autres termes, c'est lui qui gère tous les contacts de l'agence avec l'extérieur. Cela inclut organiser des missions en commun, échanger des informations, éviter de se mettre des bâtons dans les roues, régler les conflits d'intérêt, et rattraper les pots cassés quand besoin est. Pour ce faire, il fallait un diplomate, quelqu'un capable de faire des concessions, apaiser les tensions, et assez manipulateur pour en même temps servir les intérêts de SON agence. Archibald était l'homme de la situation. Ses méthodes et les "bonnes" relations qu'il entretient avec les autres agences ne plaisent pas toujours à ses supérieurs qui voient leur fierté froissée, mais il faut bien avouer qu'il fait bien son boulot, le bonhomme. Si rien n'a encore explosé entre leur service de contre-espionnage et le SIS ou les autres agences, c'est bien grâce à lui et son équipe de choc.

3 •• Décris toi.
Pitié n'allez pas voir en Archibald la caricature de l'espion britannique irréprochable sous tous les abords, et encore moins une version édulcorée de James Bond. Ce ne serait pas lui faire honneur. Archibald est un type pratiquement comme vous et moi malgré son côté distant et perfectionniste. C'est avant tout un cérébral, un homme qui n'aime rien tant que faire travailler son intellect et ses petites cellules grises, pour reprendre l'expression d'un de ses héros littéraires favoris. Rechercher, analyser, décortiquer, comprendre, observer, voilà ses domaines de compétences. L'oeil critique et le jugement sûr, l'homme n'est pas facile à duper et maîtrise à fond l'art du renseignement et de la duperie. Observateur confirmé, ses années d'expérience lui ont permis d'apprendre à cerner rapidement son entourage, et une certaine connaissance de la psychologie et même de la psychanalyse en font un excellent connaisseur de l'esprit humain. Mais c'est là que se limitent ses capacités : il n'a passé que peu d'années sur le terrain sur ses vingt-quatre années de service dans les renseignements, s'il est doué pour la comédie, il serait bien en peine de s'en tirer sur un terrain hostile ou s'il devait s'infiltrer de nuit dans un endroit bien gardé. Il n'aime pas particulièrement le sport, déteste se battre ou tenir un revolver, et n'hésite donc pas à se reposer entièrement sur ses agents de terrain pour ce genre de mission à risque. A lui la théorie, à eux la pratique (d'ailleurs il n'est pas capable de courir plus de dix minutes sans s'essouffler, mais chut, personne ne doit savoir). Connaissant très bien ses forces et ses faiblesses, il a donc compris l'importance de l'esprit d'équipe et s'est constitué une équipe soudée et efficace sur laquelle il sait qu'il peut compter ; et s'il est extrêmement exigeant avec eux et ne leur rend pas tous les jours la vie facile, il sait qu'ils lui sont indispensables et n'hésite donc pas à faire tout son possible pour leur faciliter la tâche et assurer leur sécurité. Il connaît leurs CVs par coeur et leur fait confiance pour bien faire leur boulot, leur laissant une liberté souvent critiquée par ses supérieurs qui trouvent les méthodes d'Archibald avec ses subalternes un poil trop atypiques pour le service. Franchement, a-t-on déjà vu un chef de contre-espionnage amener le petit-déjeuner à son équipe avant de leur demander de trouver toutes les infos possibles sur les agents de la CIA présents en Grande-Bretagne avant midi ? Voilà le genre d'ambiance qui règne dans les bureaux d'Archibald, et il entend bien que les choses restent ainsi. Et comme les résultats sont là, on n'ose pas trop le critiquer. L'homme est peut-être d'un abord distant, mais mine de rien et probablement inconsciemment il entretient avec les gens de son service une relation presque paternelle, veillant sur eux tant qu'ils font bien leur boulot. Dans le privé, il n'est guère différent : assez difficilement abordable, mais parfaitement normal une fois la glace brisée. Réservé mais courtois, il se drape dans sa solitude et aime passer du temps seul à lire et écouter de la musique, ou encore à la terrasse d'un café. Il est rare de le voir accompagné, et il n'est pas du genre à rester en contact avec ses proches ou faire lui-même la démarche d'appeler quelqu'un. C'est peut-être la raison pour laquelle on lui connaît très peu de proches, au final. D'ailleurs il ne demande à quelqu'un comment il va que quand il sent que ça ne va vraiment pas, justement, ce qui peut souvent lui donner l'air d'un je-m'en-foutiste un brin égoïste sur les bords.

4 •• Quelle est ta plus grande faiblesse ?
Sa plus grande faiblesse serait peut-être bien son équipe, justement. Partant du principe qu'un réseau d'espionnage n'est rien sans ses agents, il fait tout ce qu'il peut pour les préserver là où d'autres les auraient laissés tomber lors de missions casse-gueules, par exemple. Ce faisant, il lui arrive de transgresser certaines règles, et même si c'est rare ce genre de comportement peut conduire à l'échec d'une mission, voire à la mise en danger de l'agence. Ignorant les avertissements de ses supérieurs, il fait passer ses agents avant tout au détriment de renseignements capitaux et n'hésitera pas à compromettre une opération ou sa propre couverture pour venir en aide à un de ses agents en danger. Sans avertir personne, bien évidemment.


PRÉNOM: AmélieAGE: 19 ansCOMMENT NOUS AS-TU CONNU?: Via PRD DOUBLE COMPTE: Nope DISPONIBILITÉ: 4 jours sur 7 en ce moment à cause des partiels i_i PERSONNAGE: Inventé.

Code:
<span class="pris">MADS MIKKELSEN</span> ▬ « [i]Archibald Boswell[/i] »


Dernière édition par Archibald Boswell le Dim 21 Avr - 19:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Archibald Boswell


Messages : 5
Inscrit le : 21/04/2013




MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Dim 21 Avr - 17:22


(c) tumblr
No man's land.



Si il y eut jamais espion formé dès sa plus tendre jeunesse à sa future profession, c’est bien Archibald Boswell. Né au cœur de Londres dans le quartier huppé de Tottenham Court Road, ce fils unique est né de l’union du colonel William Boswell et de la riche héritière Lauren McGrath. Archibald est le dernier né d’une lignée d’agents au service de leur patrie, voire au service de l’ordre mondial. William Boswell, né en 1938, a depuis toujours mené une carrière militaire et s’est spécialisé dans l’espionnage militaire après la crise des missiles de Cuba. Le père de William Boswell lui-même, né pendant la première guerre mondiale, était juriste consultant occasionnellement pour le SOE pendant la deuxième guerre mondiale et fit partie des juges internationaux lors des procès de Nuremberg. Né en pleine guerre froide en 1968, on ne s’étonnera pas de voir ce jeune homme poussé par l’influence paternelle vers la défense de son pays et du bloc occidental face au bloc communiste.

Son enfance fut des plus classiques dans le milieu privilégié d’une Angleterre alors conservatrice et austère. Enfant calme et obéissant, élevé dans une atmosphère stricte et exigeante, Archibald a été habitué très tôt à appliquer le fameux dicton britannique « keep calm and carry on », appliquant sans aucune difficulté le célèbre flegme anglais qui semble faire partie inhérente de son caractère. Travailleur, appliqué, ne se plaignant jamais et ne réclamant jamais rien, il faisait la fierté de sa mère et nourrissait sans broncher les espoirs de son père de devenir un responsable important du pays. Adolescent solitaire et studieux, il obtint l’équivalent du bac avec une excellente mention et s’orienta vers une filière d’histoire à l’université de King’s College London. Nourrissant l’ambition de suivre les traces de son père, ce jeune homme trop mature et lucide pour son âge estimait que comprendre le passé d’un pays était la clé pour mieux en aménager l’avenir et sortit de sa licence trois ans plus tard avec une autre mention du jury. A l’âge de vingt-et-un ans, il accepte une place à Cambridge dans un Master d’histoire militaire sur le conseil de son père : non seulement à cause de l’excellence de l’université, mais aussi parce que Cambridge constitue un excellent point de départ pour la carrière à laquelle Archibald se destinait. Depuis toujours la prestigieuse université constitue un véritable vivier à patriotes acharnés autant qu’à jeunes communistes convaincus qui plus tard, à l’image de Kim Philby et ses anciens camarades d’université, n’hésiteraient pas à trahir leur pays pour servir la cause du bloc communiste. Surveiller ces étudiants potentiellement dangereux a constitué la toute première mission officieuse d’Archibald qui faisait là ses premiers pas dans le renseignement tout en poursuivant ses études.

U.C



Dernière édition par Archibald Boswell le Lun 22 Avr - 9:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ava E. Kapsi
We are the masters of the world
We are powerful and gorgeous


Messages : 2035
Inscrit le : 21/01/2012




More information
Compétences:

MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Dim 21 Avr - 17:37

Officiellement bienvenue parmi nous *_* *_* *_*

_________________
hard to sleep with harsh memories

« Ran the streets tongue-tied, couldn't sleep nights. Cause when you're living wrong, it's hard to sleep right. »


Topiste & Topsite & Pub bazzart
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elena Sadovski


Messages : 685
Inscrit le : 16/10/2011




More information
Compétences:

MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Dim 21 Avr - 18:26

Bienvenue ! sourire

_________________
elena

étonnant comme parfois on prend des résolutions , on dit que tout sera ainsi dorénavant, et il suffit d'un mouvement infime des lèvres pour casser l'assurance d'une certitude qui paraissait éternelle © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Archibald Boswell


Messages : 5
Inscrit le : 21/04/2013




MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Dim 21 Avr - 19:13

Merci beaucoup les filles ! youhou
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ella Boyer-Lopez


Messages : 2436
Inscrit le : 25/03/2012




More information
Compétences:

MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Dim 21 Avr - 20:50

Mrou Mads angel *_* bave

Bienvenue sur le forum ! Et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Archibald Boswell


Messages : 5
Inscrit le : 21/04/2013




MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Lun 22 Avr - 9:54

Oh, quelqu'un qui aime Mads angel Copine *_*

Merci pour cet accueil, je jongle entre ma fiche et mes devoirs de fin de semestre mais je vais y arriver
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nina Ivanova
We are the masters of the world
We are powerful and gorgeous


Messages : 7990
Inscrit le : 04/02/2011




More information
Compétences:

MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Lun 22 Avr - 14:14

Bienvenue!
Excellent choix d'avatar, je ne connaissais pas ce Monsieur (enfin si mais je ne l'ai jamais vu joué) xD

_________________
On est seul en venant au monde et on est seul en le quittant, dans l’intervalle c’est à chacun de se débrouiller pour trouver un peu de compagnie. On a tous besoin de soutien sinon on serait trop seul : des étrangers coupés les uns des autres et on oublierait à quel point on est tous liés. Alors en fin de compte on choisit l’amour, on choisit la vie et pendant quelques instants on se sent un tout petit peu moins seul.
Revenir en haut Aller en bas
http://spy-on-you.forumactif.ws

avatar

Stas M. Sokolov


Messages : 2139
Inscrit le : 22/02/2011




MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Lun 22 Avr - 18:21

Ton personnage a l'air très intéressant. ♥
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Florent A. Enguerrand
Seven devils all around you
Holy water cannot help you now.


Messages : 79
Inscrit le : 02/02/2013




MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Lun 22 Avr - 19:26

Bienvenue ! o/
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Liza N. Litovski
We are the masters of the world
We are powerful and gorgeous


Messages : 3549
Inscrit le : 26/02/2011




More information
Compétences:

MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   Ven 5 Juil - 9:20

Ta fiche est terminée ? *_*

_________________

There once was a little girl who never knew love until a boy broke her heart


Topiste & Topsite & Pub bazzart
Revenir en haut Aller en bas
http://familystory.forum-pro.fr/


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'art des petites cellules grises. | Boswell   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art des petites cellules grises. | Boswell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Cellules grises: soldes!
» Présentations et cellules grises
» ENIGMES DES 3 PETITES FILLES
» Mets raffinés et petites pepettes !!!
» Petites photos sympas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: fiches abandonnées-